dimanche 18 mars 2018

Sapins enneigés

Bien que le printemps soit officiellement à nos portes, que les jonquilles nous font l'honneur de leur couleur, il fait encore super froid : du - 2° avec du ressenti à - 8°, des flocons de neige hier et un vent à vous faire sentir en bikini alors que vous êtes emmitouflés comme un inuit ! Glagla ...

Dans de telles conditions, mon retard de presque deux mois pour vous montrer ce que j'avais concocté pour célébrer nos premiers flocons peut passer inaperçu, et même rester dans l'air du temps n'est-ce pas ?

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Ce sont des petits sapins que j'ai créés à partir de tissu blanc (simple drap car c'est un tissu qui a une certaine tenue naturelle). J'ai découpé des 3/4 de cercles (environ) de tailles différentes avec une base en forme de vague que j'ai ensuite cousu en forme de cône, ourlé légèrement et parsemé de nombreux points de nœud.
Pour le fil, là aussi c'est de la récup. Il y a deux ans, j'ai déniché pour 1 ou 2 €, une énorme bobine de fil sur un cône en carton qui servait pour faire des grands ouvrages en crochet comme des dessus de lit par exemple. J'avais passé un temps fou avec les enfants à la dévider, à créer des échevettes de longueur plus modestes, à laver puis après séchage, à remettre sous forme de mini-pelotes. Mais je ne le regrette pas et je continue de guetter de telles trouvailles dans les vide-greniers parce que c'est un fil que j'utilise beaucoup. Et mine de rien, j'ai fais beaucoup de points de nœud sur ces petits sapins ...

Les voici de plus près :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Et encore de plus près :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Après, je les ai montés sur des cure-dents, tenus par un petit point de colle et M. Asué a ensuite pris le relais pour couper des petites branches qu'il a percé pour y insérer le cure-dent de façon qu'il ne se voit plus. Pour la finition, une vieille écorce d'arbre là aussi percée pour y poser mes petits sapins.

Ces petits sapins sont ceux de mon enfance et au moment où je suis en train d'écrire ces mots, des flocons sont en train de virevolter dans mon jardin. Belle coïncidence, n'est-ce pas ?
Sur cette jolie danse, je termine cet article et je vous souhaite une belle journée floconnée. A très bientôt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire