jeudi 29 mars 2018

"Life is so good" pour un "crooked man"

Je devais revenir par ici il y a déjà plusieurs jours. J'aurais pu trouver le temps plus tôt mais je craignais de ne pas en avoir assez devant moi et cela ne m'aurait pas permis de me sentir entièrement présente dans l'écriture de ce post.

Afin de replacer cet article dans son contexte, je tenais à vous faire partager aujourd'hui la source d'inspiration du message de la petite porte de mon marque-page :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

"Life is so good" signé GD.

Quatre mots. Quatre petits mots même.
Deux initiales. Deux initiales non pas par mystère mais par pur pragmatisme.

En fait, il s'agit tout simplement du titre d'un livre et des initiales de son auteur :


Ce livre, je l'avais acheté il y a déjà un an. Je n'avais pas trouvé le résumé particulièrement intriguant et l'idée d'un achat "coup de tête" m'avait un peu mise mal à l'aise, et même après l'avoir lu, je suis au regret de vous dire que je trouve qu'il ne met pas en valeur ce qu'il y a à l'intérieur. Oh non, loin de là.
Si je vous résume ce livre en vous disant que c'est l'histoire de cet homme, ce ne serait pas lui rendre justice. Alors, pour remercier Monsieur George Dawson, je vais vous citer un petit passage qui n'invite à mon sens à aucun commentaire, mais juste à se laisser porter par ses mots :

"Ce matin, Richard considéra mon chocolat et me demanda soudain :
- Pour vous, cette tasse est à moitié pleine ou à moitié vide ?
- Je vois simplement que j'en ai assez, dis-je. Alors, c'est parfait pour moi."

Que rajouter de plus ?
Rien.

Et pourquoi donc "crooked man" ? me diriez-vous maintenant si vous êtes en haleine devant votre écran ... Et bien, vous répondrais-je, c'est en hommage à une petite comptine qu'une amie de l'autre côté de la Terre m'a fait découvrir. Pour la petite histoire, j'avais cousu pour cette amie liseuse un marque-page pour son anniversaire avec un message ... d'anniversaire bien sûr.
Ne partageant pas la même langue, je lui demandais comment disait-on "biscornu" en anglais, et elle m'a donné plusieurs noms : "lopsided", "tumbledown", "ramshackle". Je les adore. On a l'impression de voir la petite cabane s'écrouler rien qu'en les prononçant !!! Et elle m'a parlé d'une comptine, d'une vieille comptine qui parlait d'un homme biscornu. Juste quatre vers qui fait le régal des enfants. La voilà :


Alors, voilà.
Voilà pourquoi j'avais besoin de temps devant moi. Je voulais prendre le temps d'écrire des mots pour parler des mots écrits par d'autres.
Je vous souhaite des mots, des mots .... oh, je vais en rester là car j'ai l'idée d'une suite à ce post ... à demain j'espère !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire