mardi 30 mai 2017

Peinture du poulailler - épisode 3

Me revoilà avec les dernières photos prises ce week-end.
Nous avons apporté les derniers détails et malgré les difficultés rencontrées, malgré tout ce qu'on aurait fait différemment et forcément mieux dans notre imagination, nous sommes tous les quatre contents du résultat.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com
 
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Sur le côté droit, un peu caché par un gros houx fort piquant, là où les enfants finissaient les pots de peinture, j'ai rajouté un petit-grand encart :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Pour la petite anecdote familiale, avec Petit Asué, on s'est un peu trompé dans les dates et pour éviter les ratures, on a dû improviser ...

Maintenant, il ne reste qu'à vider le poulailler, à fignoler les détails intérieurs et monter la clôture.
Je pensais que nous avions fait le plus difficile mais l'aventure continue car il semblerait que ce n'est pas aussi facile que cela en a l'air de trouver des poules pondeuses bio.
Mais ça, c'est une autre histoire que je vous conterai dans un autre article.

Pour le moment, je vous souhaite une imagination à égayer l'ordinaire.
A bientôt !

jeudi 25 mai 2017

Peinture du poulailler - épisode 2

Me revoilà en cette belle matinée ensoleillée pour vous montrer la suite de notre deuxième session peinture :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je vous rassure, ce n'est pas encore fini mais nous avions passé l'après-midi et il était temps de rentrer pour préparer le repas de mes petits et grands affamés.

Concernant la dernière photo, je suppose que vous avez deviné qu'il s'agissait de moutons et je tenais à préciser que je me suis inspirée du très beau et bon livre "la grève des moutons" de Jean-François Dumont


L'histoire est mignonne à croquer et les illustrations sont tout simplement magnifiques.

Cet après-midi, pendant que Grand Asué sera à l'anniversaire d'un copain et avant une belle soirée avec des amis, je vais continuer à peindre car il y a encore beaucoup de travail à faire ; essentiellement des détails, mais je pense que ça pourrait me prendre plus de temps que je l'imagine car une idée amène une autre idée, enjolivée par un détail qui va conduire inexorablement vers un autre coup de pinceau et ça continuera encore et encore ... jusqu'à ce que le téléphone sonne pour nous dire que ce serait temps de venir déguster de bonnes pizzas et des glaces bien gourmandes ...

Alors, je vais vous laisser car je n'ai pas encore fini de faire les corvées du matin et je vous souhaite des détails, beaucoup de détails qui font que c'est ça la beauté d'un moment.
A bientôt ! 

mercredi 24 mai 2017

Peinture du poulailler - épisode 1

Bonjour !
Il est 5 h 25 du matin et cela fait déjà une demie heure que je suis debout. Alors, je peux dire sans exagérer que je me suis levée dès les poules ! Et ça, c'est soit une jolie transition soit une mignonne petite coïncidence pour vous montrer les photos que j'ai prise quand on a commencé à peindre le poulailler il y a près de deux semaines.
J'ai tardé un peu à vous les montrer car je souhaitais que les articles postés soient assez près les uns des autres, et je pense que d'ici la fin de la semaine, il devrait être prêt à accueillir nos futures poulettes.

Alors, voici ce que nous avons fait le premier jour de peinture :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Uniquement les fonds en fait et le blanc de deux animaux. Vous les reconnaissez ? Ils n'ont rien à voir avec le poulailler en lui-même mais j'avais laissé libre choix à Petit Asué pour m'aider à le décorer. Il avait aussi choisi des ânes, des moufettes (son animal préféré bien que nous n'en ayons pas dans notre pays) et aussi un kangourou mais j'ai dû restreindre la quantité car le bois étant rugueux et difficile à peindre, je pensais que des petits animaux seraient "illisibles". Mais je garde l'idée et j'espère pouvoir glisser dans le décor, au loin, les silhouettes de ces fameux animaux ...

Nous avons mélanger les pigments à de la peinture blanche, mais ce sont des pigments "pastels" et la couleur des pigments étaient si marquée que je pensais que ce serait beaucoup plus "éclatant". Mais au final, j'aime beaucoup.

Je vous montre que ces deux côtés,car le dos est recouvert d'une tôle blanche pour mieux l'isoler des intempéries et le troisième côté (qu'on aperçoit d'ailleurs sur la première photo) est tout près d'un gros houx, donc très peu regardable alors les garçons s'en servent pour finir les pots de peinture et s'amuser à imaginer des motifs.

Voilà, j'espère vous montrer ce que nous avons fait ce dimanche d'ici demain ou après-demain, tout dépend de la dispo de l'ordinateur et du temps que j'arriverai à grappiller car personnellement, entre vous et moi, j'espère bien ne pas avoir à me lever de nouveau à cette heure ... comment dire ... si matinale !

Mais en attendant, je vous souhaite une bonne journée pleine de promesses et de possibilités. A bientôt !

mardi 16 mai 2017

Peinture à la farine

Bientôt, nous allons accueillir deux poulettes dans notre jardin, et l'année dernière, les garçons ont construit un poulailler avec l'aide de leur papa. Entièrement en matériau de récup, il a trouvé sa place au fond du potager.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Mais tout l'hiver, cette petite maisonnette pour poule m'a narguée, m'a montré sans vergogne aucune sa pâleur et sa tristesse. Elle était là mais elle me semblait attendre quelque chose. Alors avec l'imagination de mon Petit Asué et l'air dubitatif de Grand Asué, nous avons eu l'idée d'imaginer un décor pour l'égailler et ainsi les poules pourraient venir pour Pâques en même temps que leurs délicieuses copines en chocolat.

Mais c'est là, que mon histoire vire à la petite catastrophe.
Au prix des pots de peinture respectueuses de l'environnement, je me suis tournée vers l'option peinture maison à base de farine. J'ai trouvé des articles intéressants avec des recettes qui me semblaient un peu toutes similaires et voici le résultat :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

L'huile de lin étant jaune, le bleu désiré était finalement une sorte de bleu lavande. Un peu déçue car je souhaitais des couleurs beaucoup plus vives et marquées, je me suis dit que tant que les autres teintes seraient en harmonie, pourquoi pas ...
Mais là, rebelote, consistance crème pâtissière, et impossibilité d'étaler, sans préciser que la couleur était quasiment inexistante après application :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Là, grosse déception mais devant les enfants, envie de montrer qu'il y a toujours une solution. Alors, on s'est rabattu pour l'achat d'un pot de peinture blanche, simple, respectueuse de la nature et du porte-monnaie et comme on a les pigments, on va faire nous même nos mélanges et tenter demain un atelier-peinture pour rendre ce poulailler digne de nos futures invitées.
Les croquis sont faits, à l'échelle et il ne reste plus qu'espérer que le temps s'y prête un peu, car là aussi, franchement, on a manqué de chance.
Je vous montrerai des photos peut-être pendant, peut-être une fois fini, cela dépendra de mon rythme d'avancée. Mais avant de clore cet article, j'ai une petite question : avez-vous déjà tenté la peinture à la farine ? et autre petite question subsidiaire : quels étaient les résultats ?
N'hésitez pas, je serai preneuse de vos expériences car l'idée me tenait vraiment à cœur ...

En attendant, je vous souhaite une belle journée colorée. A bientôt !

dimanche 7 mai 2017

Suite des raccommodages

Il y a déjà quelques temps, je vous écrivais "demain, ou après-demain, je vous montrerai la suite de mes raccommodages" ...
En fait, le "demain, ou après-demain" s'est transformé en ... "dans une semaine, ou dans deux".
Un peu pitoyable, n'est-ce pas ? ou pathétique, peut-être.
Peu importe l'adjectif qualifiant mon appréciation quelque peu aléatoire des délais, me voici aujourd'hui pour vous montrer le reste de mes raccommodages printaniers :

Tout d'abord, des tanks, des chars, et des blindés pour mon Grand Asué. Des inventés, des inspirés, des recopiés, bref il y en avait de tous genres !!!  En tout, trois pantalons sont ressortis "légèrement" modifiés, à nouveau prêts à subir les descentes de vélos sur les tas de cailloux.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com


J'ai aussi rapiécé un autre pantalon de Petit Asué. Là, j'ai essayé de mettre le paquet car c'est un pantalon qu'il est susceptible de mettre à l'école :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Donc, un joli petit monstre rigolo avec des dents bien jaunes, car c'est ce qui arrive quand on se brosse mal les dents, n'est-ce pas ?
Il a eu aussi un oiseau sur un autre de ses pantalons que j'avais déjà customisé avec un écusson de la police des aigles, écusson lui-même de récup d'un gilet trop petit.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com


Et puis, pour finir, j'ai une photo un peu floue, un peu mal prise pour vous montrer un de mes délires couturesques :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Et oui, si vous supposez que c'est M. Asué, vous avez vu juste. Et ce pantalon, c'est un peu son pantalon doudou. Non, non, ne rigolez pas, vous avez peut-être vous aussi un de ces vêtements usé jusqu'à la corde, difforme, sans couleur définie mais dans lequel vous vous glissez avec délectation, sans aucun remords ni arrière-pensée. Et quand il arrive en fin de vie, vous êtes tout triste de vous en séparer car il en a vécu des événements de votre vie, il vous a tellement accompagné que ce n'est plus vous qui vous glissez dans sa forme, c'est lui qui a pris vos formes.
Et bien, ce pantalon était un trou à côté d'un trou, alors j'ai acheté sur une brocante une petite veste de bébé rose fushia et je me suis mise à découper des cœurs et les appliquer avec du fil .... jaune citron !!! Si, si, vous lisez bien et il y en a 34 en tout. Avec les enfants, on a bien ri en imaginant la réaction que l'heureux propriétaire allait avoir parce qu'il ne s'y attendait pas beaucoup. Je lui avais quand même demandé la permission de "m'amuser", il avait été présent lors de mon petit achat et j'avais émis cette idée de cœurs mais je crois qu'il ne m'avait pas cru capable ...
Pour passer la tondeuse, ou jardiner, M. Asué est le plus distingué maintenant, vous ne trouvez pas ?

Voilà, je suis contente de vous avoir montrer mes petites coutures des vacances de Pâques.
Nous sommes aujourd'hui dimanche et j'espère que votre journée est belle et imaginative.
A bientôt !

jeudi 4 mai 2017

Commère, qu'as-tu vu ?

Pour donner suite à mon précédent article, je vais faire la commère :

Commère, qu'as-tu vu ?

Ah, j'ai vu, j'ai vu
Commère, qu'as-tu vu ?
J'ai vu trois canards
Qui barbotaient dans une flaque-mare
Et venaient s'ébrouer sur la route
Au grand mépris des voitures, sans aucun doute.
Commère vous mentez !

C'est vraiment rigolo de s'amuser à faire des rimes, alors n'hésitez pas à jouer vous aussi en détournant les petites anecdotes de votre journée et tant pis pour les pieds, les alexandrins et autres rythmes !

A très bientôt !

mercredi 3 mai 2017

Compère, qu'as-tu vu ?

Connaissez-vous "compère, qu'as-tu vu ?"
Mes deux garçons ont appris cette poésie il y a déjà quelques années, probablement vers leur CP je crois et j'avais envie de la partager avec vous parce que je la trouve rigolote et légère.

Compère, qu'as-tu vu ?

Oh, j'ai vu, j'ai vu
Compère qu'as-tu vu ?
J'ai vu une vache
Qui dansait sur la glace
A la Saint-Jean d'été.
Compère vous mentez.

Ah, j'ai vu, j'ai vu
Compère qu'as-tu vu ?
J'ai vu une grenouille
Qui faisait la patrouille
Le sabre au côté.
Compère vous mentez.

Ah, j'ai vu, j'ai vu
Compère qu'as-tu vu ?
J'ai vu un loup
Qui vendait des choux
Sur la place Labourée.
Compère vous mentez.

Ah, j'ai vu, j'ai vu
Compère qu'as-tu vu ?
J'ai vu une anguille
Qui coiffait une fille
Pour s'allez marier.
Compère vous mentez.

Ah, j'ai vu, j'ai vu
Compère qu'as-tu vu ?
J'ai vu un hippopotame
Assis sur une grosse dame
Dans un supermarché.
Compère vous mentez.

Claude Roy


Quand c'est l'heure de la douche pour Petit Asué, ça nous arrive d'inventer de nouvelles strophes et c'est toujours un excellent moment de partage et d'imagination déliée parce que plus c'est fou-fou, mieux c'est.
Alors, je me suis dit que je pourrais peut-être écrire des strophes lorsque la réalité que je rencontre semble sortir tout droit de ce joli poème ....
Ce sera un peu comme un article à rappels, sur le long court ...

En attendant, je vous souhaite une belle journée à la Claude Roy et n'hésitez pas à faire le Compère ou la Commère ... ! A bientôt !