mercredi 26 avril 2017

Raccommodage de moufette

L'année dernière, à peu près à la même époque, j'étais partie dans l'idée de faire durer un peu plus les pantalons de mes garçons en les raccommodant. Mais ils grandissent et ils mènent la vie dure à leur vieux vêtements lorsqu'ils sont dehors, alors pendant ces dernières vacances, j'ai passé les deux semaines à couper, coudre, rapiécer, et rafistoler.
Mon plus gros "délire" a été pour un des maillots de Petit Asué. Il l'avait accroché à l'épaule contre un bout de grillage et on était embêté tous les deux car il lui allait encore en taille.
Alors, avec son accord, je me suis un petit peu, mais vraiment un tout petit peu laissée aller à quelques grains d'imagination ...
Je vous laisse découvrir le résultat :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je vous explique un petit peu mon concept : son accroc se situait sur le haut de l'épaule, vers l'emmanchure, alors j'y ai mis des galons, des galons de chef bien entendu. C'était ce qui était prévu avec lui mais après, je me suis un peu amusée à créer le Commando des Moufettes d'où le CM car sachez que Petit Asué adore les moufettes, c'est un de ses animaux préférés avec les kangourous. Mais qui dit "commando", dit élite et donc médaille et emblème :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

La médaille est faite de deux épaisseurs de polaire dont une brodée pour le devant comme ça, quand il la soulève, on ne voit pas les fils de broderie.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Et son emblème, il est juste en appliqué.
Pour la forme, je me suis inspirée d'un joli livre de notre bibliothèque "le bisou voyageur" d'Astrid Mola et magnifiquement illustré par Wahed Khakdan. L'histoire est belle, rigolote, et tellement tendre avec ces couleurs et ce graphisme.

Du coup, maintenant, il le met pour tous les jours, et ce n'est plus un vêtement "pour traîner"...
Besoin d'une petite explication, peut-être ? ...
Chez nous, les vêtements ont plusieurs vies, un peu comme les chats mais pas autant, pas sept, quatre au maximum mais là, c'est quand j'ai vraiment de la chance. Tout d'abord, il y a les vêtements neufs qui sont pour "la civilisation" comme l'école, les courses, les visites ... Ensuite, quand ils sont trop petits, ils vivent une deuxième vie s'ils ont eu un beau karma : ils passent avec joie dans la pile des "pour traîner" où là, Maman Asué est moins regardante aux soins apportés à ces futures victimes. Car ils vont en voir des vertes et des pas mûres, ces vêtements : exploration dans les ronces, escalade d'arbres, vélo sur des buttes caillouteuses ... Bref, là, il y a des accrocs, des déchirures, des abrasures, des griffures, et même des trous qui n'ont pas de nom. Et c'est souvent à ce stade que j'interviens avec des chutes de tissus pour les faire durer encore un peu plus longtemps. Ensuite, généralement, ils deviennent trop petits et là c'est leur fin mais certains vont entrer en résistance dans un dernier soubresaut et se retrouver coupés en morceau pour servir de vieux chiffons dans l'atelier de Monsieur Asué. Ensuite, là, c'est franchement terminé, plus de karma en stock, fini. Direction poubelle.

Peut-être demain, ou après-demain, je vous montrerai d'autres photos de mes attaques d'aiguilles et de fils. Est-ce que ce sera plus délirant ? ce sera à vous de voir ...
En attendant, passez une bonne fin d'après-midi et n'oubliez pas de délirer, ça fait un bien fou et ça rend heureux ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire