samedi 22 avril 2017

Le champ de personne

Vous connaissez ? C'est un des premiers livre de Daniel Picouly et c'est celui qui l'a fait connaître.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Le champ de personne, je l'ai lu pour me changer les idées et cela a été une belle surprise. Une très belle surprise même. J'aime les mots, leur sonorité, leurs jeux du sens et du son et là, ils sont à la fête : ils dansent, s'amusent et l'auteur, dans la romance d'une de ses journées d'enfance, nous envoie virevolter avec eux. Bien que ce soit un roman j'ai trouvé que c'était de la poésie joyeuse et tourbillonnante.
Et puis, que les personnages sont attachants ! cet enfant-Mohican, ce maître d'école, ses petites sœurs aux yeux bleus et socquettes blanches, Bonbec et surtout cette "M'man" toujours avec son torchon qui est avec lui dans son quotidien pour veiller sur lui, cette "maman Peter-Pan" comme il est écrit dans le résumé.
Elle m'a fait craquer et leur relation m'a touché dans mon cœur, je n'ai même pas pu résister à verser une petite larme à la fin du roman, non pas qu'il finisse mal, au non, au contraire mais pour le joyau qu'est leur relation.
Alors avant de clore ce petit article, je vous note deux passages que j'ai aimé :

"Mais son sourire est encore plus joli qu'un "très bien" à l'encre rouge dans la marge, avec des pleins et des déliés. Le maître écrit bien avec ses yeux."

"Jean-René Clément ! Ce crâneur parfumé à l'eau de Cologne à qui il faut trois prénoms pour se faire un nom."

En attendant de vous retrouver pour vous montrer mes petites bricoles des vacances, je vous souhaite un week-end où les mots vont emmèneront dans une danse tourbillonnante. A bientôt !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire