lundi 31 octobre 2016

Les oubliés

L'année dernière, dans les cimetières, je m'étais rendue compte qu'il y avait pas mal de tombes au nom effacé et à la vie oubliée. Qui était-ce ? Quand ont-ils vécu ? Difficile de supposer leur vie quand plus rien ne reste gravé.
Cela me dérangeait parce que pour moi, quelqu'un meurt réellement lorsque plus personne ne pense à lui. Je sais qu'il y a l'éloignement, le décès des descendants, mais je n'aime pas ça quand même.

Alors, cette année, j'ai acheté des fleurs en plus pour qu'à chaque cimetière, on pense aussi à quelqu'un d'oublié.

Dans le cimetière catholique du village de mes beaux-parents, Grand Asué a choisi un grand tombeau à l'écriture presque invisible. En prenant le temps de déchiffrer, je me suis rendue compte que le premier à y avoir été mis en terre avait fini sa vie en 1885 ! Je ne m'attendais pas à une date si lointaine. Quelle avait été sa vie, les circonstances de son départ ? Beaucoup de questions. Pas de réponse. Mais une supposition : il n'était pas seul, il avait une famille car d'autres lui ont succédé et au vu du nom, ils faisaient partie d'une famille bien implantée dans les environs.

Dans le cimetière protestant de ce même village, un tout petit cimetière, Petit Asué a déposé ses fleurs sur une tombe sans marbre ni croix, à peine un monticule tassé par le temps et les innombrables années. Juste une petite plaque "A ma grand-mère". Rien d'autre. Pas de nom, pas de date, pas d'autre personne pour lui tenir compagnie dans l'au-delà. J'étais vraiment attristée de sa solitude. Sa tombe était une des premières en entrant et pourtant, combien de personnes se sont arrêtées pour avoir une pensée ? J'étais encore plus retournée à l'intérieur de moi-même, triste pour cette tite mémée.

Dans le dernier cimetière, il n'y avait pas beaucoup de tombes oubliées. Est-ce parce qu'il est dans une ville ? je ne sais pas. Peut-être. Je n'avais pas prévu de fleurs pour celui-là mais je le ferai pour l'année prochaine, c'est promis. Je n'oublierai pas cette promesse parce que j'ai découvert en déambulant, un coin à part. Pas dans un coin, non, plutôt le contraire : un endroit délimité par des petites haies au milieu du haut du cimetière. J'étais plutôt curieuse et c'était les personnes de confession musulmane qui étaient là. Il n'y avait pas qu'eux, quelques polonais, portugais, mais je n'ai pas arrêté de me questionner sur le fait de cette séparation. Est-ce une demande des familles, un choix de la mairie ? je ne sais pas mais c'est un peu dommage que même la mort ne rassemble toujours pas les gens. Il y avait des sépultures qui s'enfonçaient dans la terre, d'autres avec du carrelage pour faire la dalle du dessus et beaucoup moins de fleurs, et beaucoup d'oublis. Alors, l'année prochaine, je choisirai une tombe, certainement la plus oubliée parce que c'est triste d'oublier les gens.

Oublier, c'est comme une petite mort et moi j'en veux pas, je veux la vie, même au cimetière, et surtout au cimetière.

A très bientôt

dimanche 23 octobre 2016

Bonnet ... coloré

Coucou !
Me revoici pour vous montrer le bonnet de Petit Asué : 

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je l'ai terminé jeudi après-midi et là aussi : aussitôt fini, aussitôt mis !
C'était super génial de voir qu'il lui plaisait beaucoup, mon ti coeur a fait plein de boums-boums : que du bonheur ! 

C'était vraiment très facile de faire le bonnet parce que c'était un simple rectangle resséré en haut et j'ai beaucoup aimé prendre le temps de faire le pompon avec les disques de carton, comme quand j'étais petite ; une petite bouchée de madeleine, en quelque sorte. Et comme Petit Asué a participé, c'était encore mieux ...

Je voulais m'attaquer à un bonnet pour M. Asué, mais je vais le faire patienter un peu, car j'ai commencé un snood pour finir la panoplie "discrète" du pull-bonnet. J'espère le finir avant qu'il s'en rende compte car lui et son frère ont la fâcheuse tendance à découvrir mes surprises ... Ainsi, mon ti bonhomme frileux pourra faire l'oignon ; mais attention, pas n'importe quel oignon ! Un oignon absolument ... flashy !!!

Donc, d'ici quelques jours, veillez à baisser la luminosité de votre écran d'ordi car vous allez être éblouis !

Et vous, vos bonnets sont comment ? ...



mardi 18 octobre 2016

Pull coloré ...

Avant que les vacances ne commencent pour les enfants, je prends le temps de vous écrire ce petit post car j'ai fini hier après-midi le pull dont je vous parlais tant. Le voici sur Petit Asué qui s'est empressé de l'essayer ... et de le garder :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Il avait envie d'un pull vert et j'avais eu l'occasion de pouvoir récupérer de la laine chez une copine mais le vert foncé, même s'il lui plaisait beaucoup, me paraissait un peu ... fade, surtout pour Petit Asué qui aime bien les couleurs pétillantes. J'ai acheté donc de la laine fluo jaune et verte et là, maintenant, on ne peut plus dire qu'il est ... fade, n'est-ce pas ?
Comme il me reste encore des pelotes, je lui fais un bonnet avec les mêmes rayures et un gros pompon.
Comme ça, à la sortie des classes, je le repérerai de suite ! Maline la tite maman !!!

C'est un tricot très simple et c'est mon premier pull. Alors j'ai appris à faire des augmentations sans les trous qui s'appellent joliment les augmentations "intercalaires", les bords côtes 2/2, la bande d'encolure avec des mailles rabattues "souplement" et à la coudre ensuite. Ce sont des bases mais chez moi, même les bases sont à apprendre ...

J'ai d'autres projets pour ces vacances, mais je ne sais pas si j'aurai le temps ... alors on verra bien.

J'ai surtout envie qu'on prenne le temps d'être ensemble, de profiter de ces instants, de laisser couler les règles, de se laisser porter ...

Vous voyez ce que je veux dire ?

Alors, en attendant, je vais affronter la pluie pour faire ma recharge de livres à la médiathèque, et je vous dis à très bientôt.

vendredi 14 octobre 2016

Sweat trop étroit ... Elargis-toi ! ....

Hier, j'ai fini une petite couture rapide, pas chère ... et surtout très utile vu que mes garçons changent de taille d'une saison à l'autre.

L'année dernière, j'avais acheté pour Petit Asué, un sweat tout doux et super chaud. Je n'avais pas pris la taille au-dessus car il aurait nagé dedans mais la semaine dernière, au moment de le mettre pour aller jouer dehors, il avait un mal fou à se faufiler dedans car il s'enfile par la tête.
On s'était bien dit que lorsqu'il serait trop petit, je le transformerai en mitaines, mais là, franchement, je trouvais qu'il n'en avait pas assez profité et que c'était un peu du gâchis parce que les longueurs étaient encore correctes.

Alors, j'ai repris du polaire jaune que j'avais en réserve et je me suis inspirée d'un t-shirt vu sur internet qui avait été élargi avec une bande de tissu insérée sur les flancs.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

J'ai découpé deux longues bandes plus larges pour le bas du sweat et plus étroites vers les poignets car à cet endroit, il n'était pas nécessaire de beaucoup agrandir. J'ai ensuite décousu les coutures latérales et intercalé les bandes. Couture à la main juste pour le plaisir et parce que ça me donnait le temps de réfléchir à ce que je pourrai faire ensuite avec le polaire restant ...

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je trouve le résultat plutôt pas mal, et surtout Petit Asué est très content. Le petit détail est que j'ai eu la chance d'avoir du polaire de la couleur de l'écriture ventrale ... Un peu de bon hasard, parfois, c'est assez sympa, n'est-ce pas ?

En tous les cas, je suis contente de partager cette astuce avec vous et peut-être qu'elle vous sera utile ...

Et si vous avez d'autres idées de débrouille pour élargir, agrandir, ou rétrécir, laissez un petit commentaire pour partager les bonnes trouvailles !

A très bientôt !

vendredi 7 octobre 2016

Jeu sur les mots

Cet été, Grand Asué imaginait qu'il aurait un jour une télé et un ordinateur dans sa chambre ...
Voulant le bien-être de nos enfants, nous avons accepté et par souci d'équité, Grand Asué a eu un ordinateur et Petit Asué a eu sa télé dans sa chambre :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Quand ils sont rentrés de l'école, on leur a annoncé qu'on avait cédé et ils se sont rués dans leur chambre ... La blague a plutôt bien marché mais ils avaient quand même gardé un petit doute car ils connaissent notre point de vue sur ce sujet.
Vous ne le voyez pas sur la photo, mais on avait rajouté des touches de raccourcis pour l'ordinateur genre "lego.fr" mais aussi "barbie.com" et sur la télécommande des chaînes comme "ninjago" mais aussi "tchoupi" ... Ce sont ces petits détails qui leur a beaucoup plu et on a tous passé un bon moment.

Et maintenant, quand Grand Asué nous parle d'ordinateur ou de tablette, nous pouvons lui répondre dignement qu'il en a déjà un ...

Je vous souhaite une belle fin de semaine et vive les petites blagues !!!

lundi 3 octobre 2016

Humanité

Je voudrais vous parler de belles rencontres que j'ai faites durant les dernières semaines.

Lors d'une brocante, un dimanche matin, je suis tombée sur un étal de bric et de broc avec des trucs poussiéreux, rouillés, cassés, oubliés du temps et des gens. J'y ai déniché une boîte taille petite boîte d'allumettes mais en bois et assis parmi tout ce capharnaüm, il y avait l'heureux vendeur, un vieil homme en train de tremper son croissant dans son café encore fumant. Derrière lui, une voiture comme on n'en voit plus, une de ces vieilles guimbardes couvertes d'autocollants de tous les endroits où il a pu se rendre et d'autres simplement de la pub.
Cet homme était une parenthèse hors du temps, une invitation à se poser et à savourer l'essentiel. Il m'était reposant et il ne saura jamais à quel point je l'en remercie.

Voici sa petite boîte avec des boutons que j'ai trouvé aussi lors de cette balade :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Et pas plus tard qu'avant hier, une autre belle rencontre : des personnes que nous ne connaissons pas nous ont permis de farfouiller chez eux pour récupérer ce dont on avait besoin pour faire une cabane pour les enfants et finir notre poulailler.
Ces gens, on est passé devant chez eux et comme ils refaisaient leur maison, ils avaient mis un tas de planches, de poutres et tout ce qu'on peut trouver dans une vieille demeure laissée en l'état depuis des décennies.  On a osé leur demander s'ils acceptaient de nous aider dans nos petits projets de construction et ont accepté de suite. Le lendemain, M. Asué et les enfants ont fait des chargements et voici notre trésor :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Nous allons pouvoir finir le poulailler ...

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

... et rêver à de bons moments dans la future cabane.

La gentillesse des personnes, surtout de celles qu'on ne connait pas, me touche toujours beaucoup car elle semble plus jolie : on ne ne connait pas, on ne sait rien de l'autre et sans arrière pensée, on partage, on donne, et on reçoit tellement plus et pour tellement plus longtemps ...

Il en faudrait plus chaque jour pour que l'être humain n'oublie pas son humanité.
Bon début de semaine à tous.