jeudi 30 juin 2016

Un état d'étang

Ces temps-ci, je ne suis pas très productive. Je ne manque pas d'idées mais elles ont du mal à émerger, à prendre forme. Elles restent indistinctes, confuses. Un peu comme si mon esprit était un étang vaseux et tout ce à quoi je pense s'emmêle dans une atmosphère lourde et presque fétide. Et moi, je me fais l'impression d'être comme un poisson aux yeux globuleux qui peinerait à respirer dans ce cloaque.
Voici mes projets en cours que je qualifierai de "larvesques" :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

C'est un peu confus, n'est-ce pas ?
Les voici de plus près :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Une des deux tasses que j'avais achetée chez Emmaüs il y a quelques mois et que j'aimerai transformer en pique-aiguilles. Elle est ébréchée car comment pourrait-on dire ... elle a fait une malencontreuse chute inexplicable avec par un hasard très facétieux un Petit Asué qui se trouvait juste à côté ...

Deuxième projet :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Une minuscule boîte à pilules achetée à une brocante dimanche dernier où je voudrais y cacher un message brodé à l'intérieur.

Mais ces temps-ci, je passe beaucoup de mon temps à lire. Après "Chocolat" de Gérard Noiriel, "une absurde cruauté" de Barbara Skarga, j'ai eu besoin de plus de légèreté et j'ai découvert la semaine dernière "le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. C'est un roman que j'aime beaucoup et je m'y plonge avec beaucoup de bonheurs. C'est un peu comme un souffle d'air frais.

Je vais me secouer un peu et m'y remettre avant de me transformer en salamandre pustuleuse et gluante ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire