jeudi 30 juin 2016

Un état d'étang

Ces temps-ci, je ne suis pas très productive. Je ne manque pas d'idées mais elles ont du mal à émerger, à prendre forme. Elles restent indistinctes, confuses. Un peu comme si mon esprit était un étang vaseux et tout ce à quoi je pense s'emmêle dans une atmosphère lourde et presque fétide. Et moi, je me fais l'impression d'être comme un poisson aux yeux globuleux qui peinerait à respirer dans ce cloaque.
Voici mes projets en cours que je qualifierai de "larvesques" :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

C'est un peu confus, n'est-ce pas ?
Les voici de plus près :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Une des deux tasses que j'avais achetée chez Emmaüs il y a quelques mois et que j'aimerai transformer en pique-aiguilles. Elle est ébréchée car comment pourrait-on dire ... elle a fait une malencontreuse chute inexplicable avec par un hasard très facétieux un Petit Asué qui se trouvait juste à côté ...

Deuxième projet :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Une minuscule boîte à pilules achetée à une brocante dimanche dernier où je voudrais y cacher un message brodé à l'intérieur.

Mais ces temps-ci, je passe beaucoup de mon temps à lire. Après "Chocolat" de Gérard Noiriel, "une absurde cruauté" de Barbara Skarga, j'ai eu besoin de plus de légèreté et j'ai découvert la semaine dernière "le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. C'est un roman que j'aime beaucoup et je m'y plonge avec beaucoup de bonheurs. C'est un peu comme un souffle d'air frais.

Je vais me secouer un peu et m'y remettre avant de me transformer en salamandre pustuleuse et gluante ...


dimanche 19 juin 2016

L'essentiel

Parce que parfois on est malmené par les événements, parce que parfois on a l'impression de subir, parce que parfois on pense que tout va mal,

Parce que parfois on a besoin que quelqu'un nous ramène à l'essentiel ...
j'ai offert ce petit quelque chose à mon cher et tendre :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

C'est tout simplement un petit mot d'amour (dont vous ne verrez que le recto) brodé sur des chutes de drap blanc et teinté à la noix avec une petite souris en appliqué et un joli gros cœur en feutrine de vraie laine. Pour les points de feston tout fins, j'ai utilisé du fil pour gants que j'avais dégoté ce printemps dans une brocante. La boîte est je pense un ancien pilulier, lui aussi trouvé dans une autre brocante.
J'ai un peu peiné parce que la boîte est petite, environ 2 cm par 4 cm mais je savais ce que je voulais faire et comment le faire et surtout pour qui le faire ; alors la difficulté de la petitesse n'était pas vraiment un obstacle, juste un intermède de temps à m'offrir pour penser à celui qui en était le destinataire. C'était important pour moi de lui montrer que l'essentiel n'est pas le travail, ou l'aval des autres mais simplement ce que nous vivions, ce que nous avons, notre petite famille ...

Je me dis que bien souvent ce sont les petits gestes du quotidien qui sont les plus forts, les plus importants, ceux qui nous permettent d'avancer et d'affronter les difficultés, un peu comme des balises qui nous guident.
Qu'un sourire tendre, qu'une main qui se glisse dans l'autre, c'est si peu et pourtant si ... tellement et si .... essentiel.

Je vous souhaite plein de petits gestes d'amour, à donner, à recevoir.
A bientôt.

vendredi 10 juin 2016

Recette de sucre de fleurs de sureau

Il y a près d'une dizaine de jours, je vous parlais d'essais de cuisine concernant les fleurs de sureau. Je pensais pouvoir écrire cet article plus tôt mais j'ai tardé parce que je voulais m'appliquer.

On trouve beaucoup de recettes de gelée, confiture, sirop de fleurs de sureau mais j'ai découvert dans un livre l'idée de .... sucre de fleurs de sureau.

J'ai tout de suite accrochée et j'ai fais un essai ... raté .... Faute d'indication sur les proportions de fleurs et de sucre, j'avais mis trop de sucre, faussée par la senteur des petites fleurs. Après séchage, l'odeur était toujours présente, mais le yaourt pris comme cobaye pour tester le sucre n'était que sucré, sans odeur ou goût de sureau.

J'ai refais un autre essai en diminuant les doses de sucre et la difficulté rencontrée cette fois-ci était climatique : des fleurs coupées encore humides, des jours et des jours de pluie sans discontinuer alors que j'avais besoin de soleil pour faire sécher ma préparation. J'ai mis une semaine pour enfin arriver à ce résultat :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Si cela vous intéresse, voici comment j'ai fais :

- j'ai ramassé des fleurs de sureau (l'idéal étant de les ramasser en fin de matinée je pense pour n'avoir ni l'humidité de la nuit, ni la chaleur asséchante de l'après-midi) ;
- enlever les petites fleurs avec les doigts ;
- peser le poids des fleurs et mettre le double de quantité de sucre ;
- mélanger ;
- mixer et mettre à sécher au soleil dans un plat ;
- le lendemain, remixer et remettre à sécher ;
- pour finir, mettre dans un joli bocal en verre.

Voici le tout en images :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je ne fais pas une grande quantité car je ne suis pas toute seule à me repaître du sureau : les oiseaux en ont plus besoin que moi et l'arbre sent si bon quand le vent passe dans ses branches réchauffées de soleil ... hum, un vrai délice ...
J'ai déjà dans l'idée d'en saupoudrer nos petites fraises ... mais il faut qu'elles mûrissent, alors patience, patience ...