vendredi 22 avril 2016

Journée de la Terre

Aujourd'hui, le 22 avril, c'est la journée de la Terre.


Je souhaite que chacun prenne conscience de sa fragilité, qu'il ne faut pas s'occuper d'elle seulement quand elle va mal, que notre harmonie intérieure va de paire avec notre milieu de vie.

Regardez-la, arrêtez vous un instant où que vous soyez et cherchez-la. Vous la trouverez dans une herbe folle au pied d'un arrêt d'autobus, d'une petite mousse entre des pavés mal-joints, de pétales d'un cerisier qui s'envolent par-dessus un mur.

Elle est si fragile et pourtant si forte, mais pas toujours assez forte face à l'homme.

Elle est nos racines, là ou on peut mettre nos pieds bien à plat pour s'encrer et se sentir plus serein en sentant sa force apaisante.
Elle est notre moment présent avec sa mouvance virevoltante.
Elle est notre futur qui sera ce que nous aurons fait de notre présent avec elle.

Je suis persuadée au plus profond de mon cœur que si chacun s'occupait d'un petit bout d'elle, sans forcément avoir un grand jardin ; de simples pots feraient amplement l'affaire ; donc, si chacun passait un petit peu de son temps à se baisser et à prendre le temps de s'occuper d'un peu de nature, tout le monde se sentirait mieux, apaisé, en accord avec quelque chose d'intérieur et ça se ressentirait sur les relations avec les autres individus.
J'en suis convaincue, pas vous ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire