dimanche 27 mars 2016

Pâquerettes cherchent branche pour rencontre printanière

Il y a quelques jours, je vous parlais de fleurs en laine, et bien les voici, mes petites pâquerettes :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Elles se font très rapidement, le plus long (et ce n'est qu'une expression) est de faire le cœur avec un fil qui se faufile entre les fils précédents.
Ce qui est génial, c'est que ça permet d'utiliser des restants de laine dont généralement, on ne sait pas toujours quoi faire parce que pas assez longs pour tricoter, même des carrés de couverture.
Et aujourd'hui, avec les garçons, on a coupé des petites branches fleuries sur un des arbres de leur royaume perdu. Et voilà :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Le manque de luminosité ne flattent pas mes petites fleurs, mais l'esprit y est quand même. 
Qu'en pensez-vous ?

Je vais en faire d'autres mais M. Asué va devoir intervenir car mon support se fragilise : les petits clous se carapatent et celui pour faire des marguerites doit aussi passer entre ses mains et sa perceuse. J'espère que demain, il me bricolera ça et je vous les montrerai par la suite, parce que vous seriez peut-être tentés aussi de donner vie à vos bouts de laine ...

Ce qui m'a plu le plus, c'est que Petit Asué a voulu apprendre à en faire, suivi de son grand frère. Je les aide pour le cœur des fleurs mais j'aime les voir farfouiller dans le sac, faire des choix de couleur qui sont propres à eux ; ça leur permet de conforter leur goût, d'être dans l'unicité et de prendre confiance en eux.
Ils ont aussi fait des pompons avec des fourchettes et je me retrouve avec des minis bouts de laine partout sur le canapé et la table basse mais quel bonheur ! ...

Profitez bien de ceux que vous aimez et bon fin d'après-midi.

lundi 21 mars 2016

Moufles brodées ...

... enfin terminées ! Youpi !!!
Les voilà, les voili : 
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je suis super soulagée parce que je ne savais pas trop si j'allais y arriver, la reproduction du modèle m'ayant posé pas mal de difficultés.
Je vous les montre de plus près : 

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assiseusuruneetagere.blogspot.com

Elles sont très chaudes, et très longues. Elles arrivent bien au-dessous de poignet et c'était une réelle décision que de les vouloir aussi longues, parce que je ne sais pas pour vous, mais moi, personnellement, je n'aime pas trop sentir le petit air froid de l'hiver se glisser sournoisement par l'ouverture des poignets du manteau et se faufiler à l'intérieur ... Brrrr ...
Pour casser un peu cette impression de longueur, j'ai rajouté quelques motifs brodés autour du poignet et je trouve que cet aperçu discret, c'est un petit détail qui fait que l'ouvrage me semble abouti.

Je les ai terminées samedi après-midi, dernier jour de l'hiver. Je vais donc les ranger sans avoir eu le temps de les étrenner mais je garde mes mitaines parce qu'on n'est pas dans le sud ici, et les températures positives à deux chiffres sont encore plutôt rares ...

Le temps n'a guère changé depuis samedi, mais "calendrièrement" parlant, nous sommes au printemps et j'ai envie de me sentir au printemps. J'ai envie de fleurs, de couleurs douces ; pourquoi pas des fleurs en laine à accocher sur des branches d'arbres, une petite guirlande de pompons aux couleurs acidulées ... Toujours du fil, de la laine, mais d'autres projets. 

Ceux que je n'ai pas eu le temps de concrétiser pour cet hiver, je vais les faire entrer en hivernation ; les endormir, les réveiller pour les préparer, les laisser se reposer, les rêver et essayer cet automne de leur donner enfin vie.

Et vous, vous avez des envies pour célébrer ce joli printemps si plein de promesses ?

A bientôt !

mardi 15 mars 2016

Trouvailles

Samedi après-midi, nous sommes allés fouiner du côté de chez Emmaüs, et voilà mes petites trouvailles : 

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Deux petites tasses d'inspiration "vieillotte", un vrai coup de cœur. L'une d'entre elles me sert maintenant pour mettre mes bouts de fil quand je couds et l'autre me fait hésiter : soit je vais la transformer en mini-pot de fleur pour une succulente, soit je la remplis d'ouate avec un joli tissu dessus pour me faire un pique-aiguille ... Quel dilemme ! 

Mon autre petit trésor est un flacon, peut-être d'encre auparavant mais maintenant, il va servir de vase pour les pâquerettes, les pissenlits et autres fleurs du jardin.
Au fait, n'avez-vous jamais remarqué que plus les enfants sont petits, plus les tiges des fleurs qu'ils nous offrent avec tellement d'amour et de fierté sont petites ...

Le livre est celui choisi par Petit Asué et les responsables du dépôt le lui ont gentiment offert.

C'était une belle découvert cet entrepôt et il y avait aussi beaucoup de meubles. Avec M. Asué, on a longuement arpenté les dédales entre les lits, les armoires, les tables, ... pour découvrir qu'on pourrait oser la transformation d'un de ces meubles car le prix d'achat n'est pas dans ce cas-là un frein à l'imagination.

Sinon, je continue encore mes moufles, et peut-être que d'ici la fin de semaine voire le début de la prochaine, elles seront terminées.

Bonne après-midi,

jeudi 10 mars 2016

Inspiration hongroise

J'ai maintenant deux paires de mitaines bien chaudes et confortables à souhait.
Mais quand je sors de la voiture, mes petits bouts de doigts ont froid. Très froid ; d'autant plus que ma paire de mitaines rouges a tendance à se retrouver rapidement sur les mains de Petit Asué car il les trouve très à son goût ...
Alors, je me suis dit qu'une paire de moufles serait idéale.

La victime de ce sort étant encore le pull gris feutré de M. Asué, il m'a parut indispensable de le féminiser si je voulais les garder aux mains. Je vous présente donc mon projet. Cette fois-ci, je ne vous le montre pas encore terminé car il est plus long que j'imaginais :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com
détail moufle droite

www.assisesuruneetagere.blogspot.com
détail haut de la moufle gauche
J'ai beaucoup cherché de motifs pour le dessus. Je ne voulais pas "recopier" mais m'inspirer. Je suis donc partie rêver parmi les fleurs de la broderie hongroise. J'ai découvert un livre avec des motifs traditionnels qui m'a permis ensuite d'imaginer ma propre idée.
J'ai préféré utiliser le point de chaînette plutôt que les points lancés par peur d'abîmer la broderie avec une utilisation quotidienne des moufles (par exemple contre le zip de mes poches de manteau).

Je rencontre tout de même une difficulté : c'est le report du motif sur la laine feutrée. J'ai déjà brodé le motif central de la moufle gauche mais au final, il est un peu différent de mon papier. Et ça c'est compliqué pour reproduire à l'identique celui du côté droit.
Je pense que la prochaine fois, je quadrillerais ma moufle de fils de bâti et ainsi je pourrais mieux reproduire à l'identique mon croquis (qui sera lui-même sur un quadrillage).

Qu'en pensez-vous ? Comment faites-vous dans ce cas-là ? J'aimerais bien échanger avec vous ...

En tous les cas, broder ces fleurs humblement inspirées de magnifiques créations est un réel plaisir et je pense que d'autres fleurs viendront célébrer la venue prochaine du printemps ...

A très bientôt pour vous montrer la suite.
Et n'oubliez pas de prendre du temps pour arrêter le temps ...


lundi 7 mars 2016

Gilet de berger

Il y a quelques jours, j'ai terminé mon tout premier ouvrage au tricot ! J'étais contente et toute fière comme quand mes Asués rapportent de l'école une jolie note !
Ma réaction peut paraître disproportionnée mais il faut savoir que je pars de loin, de très très loin. Il y a quelques années, j'avais un peu appris les bases du tricot mais comme je n'avais pas pratiqué par la suite, j'ai rapidement oublié mon petit savoir.
L'année dernière, en dégotant des pelotes dans des vide-greniers, j'avais eu l'idée d'en faire des carrés au point mousse pour plus tard les assembler en couverture pour mes enfants. J'avais donc réappris comment monter des mailles et le point mousse.

Mais avec certaines de mes trouvailles, j'avais envie d'un gilet tout simple, façon berger.
Je me suis servie pour les mesures d'un modèle dans un catalogue et pour le reste, j'ai fait avec mon imagination.
J'ai eu l'idée de rayures par peur de manque de laine et pour utiliser des pelotes que M. Asué m'avait offertes l'année dernière. Je suis contente des couleurs, elles me plaisent beaucoup.
Ensuite, j'ai cherché des vidéos pour apprendre à faire le point jersey, les diminutions, défaire sans perdre tout le tricot (...) et la couture pour l'assemblage.
Et donc, voici le résultat :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

De le prendre en photo sur un cintre donne une impression de "rebiquer" au niveau des épaules, c'est un peu dommage parce que ça ne le fait pas du tout quand je le porte.
En plus, c'est M. Asué qui m'avait fait mes aiguilles à tricoter, et comme j'en suis très fière et très contente (des aiguilles, mais aussi de M. Asué, bien sûr), les voici de plus près :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je lui ai passé commande pour d'autres aiguilles plus fines en vue d'un autre gilet mais cette fois-ci en coton. D'ici là, je vais apprendre d'autres choses encore : le point de blé qui me donne envie pour faire les bords-côtes, et la lisière qui me donne du fil à retordre : je n'arrive pas à savoir laquelle il faut faire, s'il faut en faire, bref, c'est très très confus.
Et si je suis plus rapide, je partirai sur un autre projet, une écharpe-capuche en grosse laine poilue. Mais là aussi, il faut que j'apprenne d'autres points, je crois qu'ils s'appellent les fausses côtes anglaises ...
Bref, je vais apprendre, apprendre, apprendre .... Mais j'aime ça apprendre. Parce qu'on apprend des choses, mais sans s'en rendre compte on apprend aussi tellement plus que quelques pas de danses d'aiguilles avec un fil de pelote.
Et vous aussi, vous avez l'impression d'apprendre plus que ce que vous apprenez ?
A très bientôt.


vendredi 4 mars 2016

Piclou

Me revoici en cette fin de semaine pour vous montrer ce sur quoi je travaillais pendant la dernière semaine des vacances :
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

J'avais du attendre que M. Asué reprenne le travail parce que c'était une surprise que je lui faisais. Ce sont des dessous de mug car nous sommes des adeptes de la tisane.
Camomille, menthe poivrée, mélisse, queue de cerise, ortie, ... peu importe la plante, tant qu'on a ce petit moment précis où la maison s'apaise des cris et des jeux, où on se pose dans le canapé et où la journée semble prendre un autre tournant plus reposant.

Je me suis servie de son pull feutré, déjà victime de mes précédentes mitaines pour donner une impression de douceur chaleureuse.
La laine rouge, une trouvaille dans un des vide-greniers de l'an dernier est un beau rouge, éclatant comme un Noël. Je nous ai brodé une petite phrase d'amoureux en point de tige parce qu'il me semblait que c'est ce point qui donnait un arrière des plus discrets vu que je n'ai pas mis de tissu de doublure.

Pour le pourtour, j'ai crocheté une bordure qui me plait beaucoup. Pas trop féminine, pas trop présente, juste ce que je voulais. J'ai cherché sur le net des idées en vidéo car ne connaissant pas le nom des points, la lecture des diagrammes ou des images me rendait la tache trop difficile. J'ai déniché cette vidéo que je trouve vraiment très bien ; les explications sont en russe je crois mais ça ne gêne pas du tout pour la compréhension. Sa voix est très calme, très douce, très patiente et c'est important pour moi car j'ai tendance à me bloquer devant la difficulté.

Je suis contente d'avoir appris à faire cette bordure et je pense que je la referais pour d'autres occasions. La voici en détail, mais je pense que les photos ne rendent peut-être pas assez bien ...

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Au fait, savez-vous pourquoi j'ai appelé cet article "piclou" ?

C'est simplement que dans cette vidéo, l'auteure répète ce mot assez souvent et je suppose que la traduction se rapproche du mot "piquer".
J'aime ce mot, sa sonorité. Il y a des mots comme ça qui chatouillent les oreilles, qui donnent l'impression de s'envoler tellement ils semblent légers ... Vous ne trouvez pas ?

Avant de finir cet article, nous avons un invité depuis ce matin, qui nargue le chat d'un voisin :


Hier, c'était un canard, aujourd'hui un faisan, et demain ?

A tout bientôt et merci d'avoir partagé cet instant.

mardi 1 mars 2016

Juste une image

Aujourd'hui, je vous écris juste quelques lignes pour vous faire partager ceci :

"nap" (sieste) de Puuung

C'est un dessin de l'artiste coréenne Puuung. J'aime vraiment beaucoup ses oeuvres et je vous invite à visiter ses créations sur son site. Elle y met beaucoup de douceur, de poésie, de délicatesse et sa pudeur dans sa vision de l'amour et du couple m'enchante véritablement.
Nos parents avaient Peynet et ses amoureux, et nous, nous avons Puuung ...

Voilà, je n'ai pas grand chose à raconter de plus sur elle car parfois les mots savent se taire pour mieux faire parler le cœur.

Je reviens vers vous avant la fin de la semaine et en attendant je vous souhaite beaucoup de ces moments-là au quotidien. A bientôt.