jeudi 22 février 2018

Pull trop court ? plus maintenant !

Dans mon armoire, j'ai un petit pull noir. Je l'avais récupéré dans un sac, parmi de vieux vêtements que ma voisine ne voulait plus et je l'ai gardé uniquement parce qu'il contient de la laine. Le petit soucis est qu'il est un peu court. Comme je mets souvent un gilet par dessus (technique de l'oignon typique de la période automne-hiver-printemps), ce n'est pas un gros inconvénient  mais je n'aime pas sentir les petits courants d'air qui remontent par le bas du pull ...
Alors, j'ai eu envie de le rallonger.
Voici ce que cela donne avant :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com
(Le côté "gris" est dû à la luminosité extérieure)

Et maintenant, voici après :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

En fait, j'ai simplement rajouter des bandes de dentelles (merci K) pour le bas du corps et des manches :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

et des napperons pour les coudes :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Même si les rajouts ne donnent pas plus chauds, je suis plus à l'aise avec un pull à ma taille et je le trouve moins "ennuyant" qu'un simple basic.

Ce n'est pas très long à faire, c'est très simple à réaliser et plutôt ludique pour les napperons car je les imaginais comme des sortes de mandalas que je devais coudre. 

Maintenant, je travaille sur d'autres idées de récup pour me faire des sachets pour les fruits et légumes, mais là, ce n'est que dans ma tête encore, je n'ai pas commencé. Alors, il va falloir patienter un peu.

En attendant, je vous souhaite de trouver des petites trésors pour continuer de garder ce qu'il y a dans vos armoires. A bientôt !

mardi 13 février 2018

Quand on n'a que l'amour ...

Parce qu'hier, c'était l'anniversaire de M. Asué et que demain, il sera mon Valentin ...j'ai eu envie de vous faire découvrir ou redécouvrir les paroles d'une belle chanson. Personnellement je connais la version chantée de "Spiritus Dei" mais l'original est de Jacques Brel, tout aussi magnifique et intemporel.

Quand on a que l'amour


Quand on a que l'amour
A s'offrir en partage
Autour du grand voyage
Qu'est notre grand amour

Quand on a que l'amour
Mon amour toi et moi
Pour qu'éclatent de joie
Chaque heure et chaque jour

Quand on a que l'amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d'y croire toujours

Quand on a que l'amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs

Quand on a que l'amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours

Quand on a que l'amour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours

Quand on a que l'amour
A s'offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour

Quand on a que l'amour
A offrir à ceux-là
Dont l'unique combat
Est de chercher le jour

Quand on a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Quand on a que l'amour
Pour parler aux canons
et rien qu'une chanson
Pour convaincre un tambour

Alors sans avoir rien
Que la force d'aimer
Nous aurons dans nos mains
Amis le monde entier

Je vous souhaite une belle après-midi où tout sera possible.
A bientôt

lundi 5 février 2018

Trousse maison

Après avoir fini d'écrire l'article sur les chaussons-bouillotte de mon Petit Asué, je pensais que j'allais très rapidement écrire à nouveau mais ... non, il faut croire qu'entre ce que l'on veut, et ce que l'on peut, il y a parfois une différence de taille.
Que je vais combler aujourd'hui, d'ailleurs.

Et cette fois-ci, c'est pour papoter d'une petite trousse que j'avais créée spécialement pour mon Grand Asué. Et "spécialement" n'est pas un vain mot car j'ai mis des heures et des heures à broder un motif qui devait lui plaire.

Mon Grand souhaitait une trousse pour ranger son matériel à maquettes, suffisamment grande et longue pour ses pinceaux, pinces et autres outils dont il n'a pas encore fait l'acquisition. Pour lui, je me devais de faire discret, sobre et dans des couleurs correspondant à son univers adolescent. J'ai donc fait de la récup pour les tissus puisque l'extérieur est une chute de jean et l'intérieur une simple cotonnade beige dont je me souviens plus l'utilité première. Pour les appliqués, j'ai découpé un vieux pantacourt à moi qui a le mérite de ne pas s'effilocher facilement. J'ai donc seulement acheté la fermeture éclair.

La voici en images :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Comme vous pouvez le constater, c'est une trousse sur le thème d'un célèbre jeu en ligne où on peut jouer avec des chars. Il adore les chars, les tanks, les engins blindés à chenilles ou à roues, ou tout autre nom synonyme de ce type d'engin. Il en a même une encyclopédie sur ce sujet et croyez-moi, trouver un livre sur un thème aussi précis n'avait pas été évident ... Alors, je ne vous dis pas la pression que je m'étais mise quand j'ai eu l'idée de faire en appliqué l'un de ses favoris. J'avais peur qu'il ne le reconnaisse pas mais, ça va, sa petite bouille super étonnée en le découvrant m'a largement récompensée pour mes petites heures de broderie.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Pour ce projet, je ne voulais pas utiliser de machine à coudre. Juste à la main, et super s'appliquer pour la couture de la doublure, car elle se voit bien. Mais j'ai pris un sacré plaisir de ne pas utiliser la machine à coudre car même si je la sors que très très rarement, faire du réel "fait-main" me tenait beaucoup à cœur.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

J'ai voulu prendre en photo le détail de la fermeture éclair pour vous parler d'une petite astuce de couture que j'ai découvert sur le net afin de faire quelque chose de juste parfait. Je l'ai tenté sur le début de la fermeture et ça se voit plutôt bien. Mais je n'ai pas pu le refaire pour la fin de la fermeture car étant trop grande, j'avais dû la couper et vous voyez bien la différence. Pour de futurs projets, j'essaierai d'adapter la taille du tissu avec celle de la fermeture éclair et non l'inverse car le rendu est beaucoup mieux. Si cela vous intéresse de voir cette, astuce, cliquer ici. En plus, c'est avec cette vidéo que j'ai monté la trousse, la seule différence est que j'ai utilisé deux grands rectangles de tissu plutôt que quatre petits et ainsi je n'ai pas de couture au fond de la trousse.

Voilà, j'espère que cette petite astuce facile et rapide vous permettra de rendre vos projets encore plus jolis mais je pense que cette découverte ne doit l'être que pour une couturière aussi amatrice que moi ... 

En attendant de vous montrer un autre projet que j'ai fini la semaine dernière, je vous souhaite une journée aux angles parfaits. A bientôt !

lundi 22 janvier 2018

Chaussettes ou bouillotte ?

Cela fait presque trois semaines que je n'ai pas tapoté sur mon clavier et je pense que je vais commencer à sortir de mon hivernation et m'ébrouer un petit peu pour sortir de cette torpeur de fin d'année.

Même si j'ai été plutôt silencieuse, mes mains n'ont pas été inactives pour autant et j'ai plusieurs petites choses à partager avec vous.

La première est un cadeau de Noël que j'ai tricoté pour mon Petit Asué ; comme il est très frileux, j'ai eu envie de lui tricoter des chaussettes bien chaudes mais pas contraignantes qu'il pourrait garder pour s'endormir. Mais la réalité est que je suis plus qu'une simple novice en tricot et que même les modèles les plus simples me semblent irréalisables ... dès que je lis des mots barbares comme "aiguilles circulaires", je perds mes moyens. Heureusement, en cherchant, j'ai trouvé sur Pinterest mon petit Graal à moi : ce sont des "chaussottes" qui j'ai découvert ici, sur le site de "faitenchiffon.over-blog.com". Les explications sont très simples, et surtout sans mes fameuses "aiguilles circulaires" ou autres explications trop complexes. Ce qui m'a plu aussi c'est que finalement, le modèle est facilement adaptable au pied de chacun, et comme les mesures sont en centimètres, on peut utiliser la laine que l'on souhaite. Pour ma part, j'ai choisi une laine Jaspée de Bergère de France en ocre rouge. C'est plutôt rare que j'achète des pelotes car je préfère faire avec ce que je peux dénicher sur les brocantes mais là, je me suis fait plaisir. Avec deux pelotes, j'ai eu largement de quoi faire et j'ai fait un faut lacet avec de la Jaspée lamantin, ainsi que des pompons. Malheureusement, les pompons n'ont pas tenu avec les gigotages nuitesques de mon petit garçon mais ce n'est pas grave.
Comme vous pourrez vous en doutez en observant les photos, les chaussottes sont franchement trop grandes pour lui, mais comme il grandit, je ne voulais pas qu'elles ne lui fassent qu'une saison et cela lui convient bien car comme ça, la nuit, quand il s'est réchauffé, il les perd au fond du lit et ne les garde pas toute la nuit.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Pour finir, si vos doigts ne maîtrisent pas beaucoup les aiguilles, c'est un modèle qui permet de se dire que finalement, on peut peut-être se faire un peu plus confiance et oser aller vers d'autres modèles et pourquoi pas, un jour, apprivoiser les aiguilles circulaires, maîtriser les diminutions et autres mailles mises en attente ... non ?

Je vous souhaite une belle journée douce et moelleuse comme la laine. A bientôt !

lundi 1 janvier 2018

Enjoy !

Ecrire des vœux, j'ai toujours trouvé cela stressant, presque angoissant parfois. Je pense à la personne, à ce qu'elle m'apporte, à son importance qu'elle prends dans mon cœur, même si souvent, elle ne se doute pas qu'elle est ô combien essentielle à mon échafaudage intérieur ...

Je n'aime pas les passages de portes, les déménagements, les préparations de voyage, les bonjours et au-revoirs. Je n'aime pas les entre-deux, les débuts et les fins.

Alors écrire des vœux, ce n'est pas mon fort ... C'est appuyer sur ce moment de transition en le chargeant d'émotions, le rendre parfois si lourd d'espérances que j'en fuirais presque la civilisation pour me retrouver avec mes plantes et mes livres !

Mais je suis un être ambivalent et voilà ce que j'ai envie d'écrire aujourd'hui pour vous tous, qui vous perdez malencontreusement sur les pages de mon blog :


"Enjoy" est un mot magnifique. J'aime les mots, leur sonorité, leur sens et celui-là je le trouve mieux que notre équivalent français de "profite" car dans notre dictionnaire, profiter a un sens péjoratif qui ombre ce mot. Tandis que "enjoy" semble plus sincère, plus dans le sens de prendre dans ses bras, un peu comme pour un gros câlin, sans retenue, sans crainte et en toute sincérité. De plus, le fait qu'il y ait le mot "joy" le rend encore plus intense, plus étincelant.

Alors oui, si je n'avais qu'un mot à dire, ce serait : "enjoy !".

Et si malgré mes recherches d'illustrations libre de droits, j'ai malencontreusement pris une création de quelqu'un, je m'en excuse et je l'effacerai à sa demande.

A bientôt !
 

lundi 25 décembre 2017

Joyeux Noël !


"Noël n'est pas un jour ni une saison,
c'est un état d'esprit"

Calvin Coolidge

J'aime cette citation. Je l'avais découverte il y a de nombreuses années mais je l'avais oubliée depuis. Et quand je l'ai relue, c'était un peu comme si je me rendais compte qu'au fond elle m'avait manqué.
Je la trouve apaisante ; pleine d'espoirs.
Il n'y est pas question de vœux lancés dans une certaine inquiétude ; inquiétude légère certes mais inquiétude tout de même à l'idée de bien formuler, de ne pas mal dire, de ne pas tomber à côté de la plaque ... Il n'y a pas de futur à envisager mais juste un présent à vivre et c'est ce qui me plait.

Bref, c'est simple, efficace et c'est ce que mon cœur souhaiterait vous dire en cette journée un peu particulière et en cette période un peu particulière qu'est Noël.

Je vous dis à très bientôt.

dimanche 3 décembre 2017

Un mini bonhomme de neige

Il y a quelques jours, juste pour le 1er décembre, nous avons eu de la neige. C'était le soir, juste avant que les enfants aillent se coucher mais on a eu le temps d'en profiter un peu : avec Petit Asué dans mes bras et en pyjama, on a essayé de gober des flocons de neige, et pour Grand Asué qui ne pouvait pas sortir, je lui ai fais un petit bonhomme de neige :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Monsieur Asué m'a taquinée en me faisant gentiment remarqué qu'il ressemblait plus à un champignon qu'à un bonhomme de neige, mais peu importe, il a bien plu aux enfants et je l'ai posé sur la table de dehors pour qu'il puisse veiller sur nous.

On a ensuite tous dormi avec les rideaux non tirés pour pouvoir profiter de la neige dès qu'on allait ouvrir les yeux et comme Petit Asué est un sacré lève-tôt, il a eu le temps de faire deux autres petits-bonhommes, de glisser sur la terrasse gelée, de lancer des boules de neige sur le mur et tout cela avant d'aller à l'école ...

C'était génial et on a beaucoup de chance car le froid fait qu'il reste encore quelques plaques de neige gelée. Pas de quoi faire grand chose mais suffisamment pour nous rendre joyeux.

Maintenant que Grand Asué va mieux, j'espère que la neige viendra nous visiter de nouveau. J'ai grandi avec des hivers où les sapins étaient lourds de neige, des congères empêchant de circuler et j'aimerai bien que mes enfants puissent jouer dans la neige plus souvent et plus longtemps.

Alors en attendant que cela arrive, je souhaite à tous des flocons virevoltants et tournoyants.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Bon dimanche et à bientôt !