mardi 5 février 2019

Mon calendrier à moi

L'année dernière déjà, j'avais envie de papoter sur mon calendrier. Et puis, l'année terminée, je me suis dit que débuter janvier en parlant de calendrier, ce ne serait pas anachronique du tout ... Mais le temps m'a fait perdre le fil des jours et nous voici déjà en février.
Alors comme j'ai un petit peu de temps devant moi, je vais en profiter pour vous en parler ... maintenant.

Avant, à chaque automne, je recherchais le calendrier pour l'année à venir. Je ne parle pas de "un" mais de "le" car  c'est plus compliqué que cela en a l'air pour choisir l'élu. Il faut penser à du pratique avec des cases suffisamment grandes pour tout ce qui est prévu et des emplacements libres pour tous les imprévus. Il ne faut pas négliger le graphisme aussi car il sera accroché dans la cuisine et un truc "tout-pas-beau-tout-moche", je risquerai de le regretter jusqu'à la fin d'année.

Mais il y a trois ans, j'ai arrêté mes recherches. Parce que je me suis crée le mien ? non. Pourtant j'y ai déjà pensé et j'avais même tenté un essai mais l'automne n'est pas la période où j'ai le plus de temps à consacrer à des projets rien que pour moi. J'ai simplement arrêté car j'ai trouvé le bon, celui qui répond à mes attentes et comme il les dépasse même, je reprends le même l'année suivante.

Je l'ai trouvé sur le site de botanicalpaperworks.com à cette page ici. Ils proposent différents styles et moi j'ai opté pour le "2019 Inspirational Free Printable Calendar" car chaque mois, il y a une petite phrase, une sorte de mantra bienveillante et positive. Par exemple pour le mois de janvier, c'était "This is the beginning of anything you want". On ne peut pas espérer mieux pour un début d'année, n'est-ce pas ? Je ne sais pas combien de fois j'ai regardé ces mots et laissé mon esprit partir vers d'autres possibles ...
Ce mois-ci, c'est "Find time for the things that make you happy to be alive". Tout un programme aussi, non ? 

Cela fait trois ans que j'imprime le même modèle et je ne m'en lasse pas. Je partage même ces petites phrases bien sympathiques avec M. Asué et les garçons. Histoire parfois de les aider quand le quotidien n'est pas toujours des plus joyeux.

Il y a aussi une autre raison qui me pousse à le choisir ; c'est que c'est un calendrier anglo-saxon. Et ça, c'est la cerise sur le gâteau. Vous devinez pourquoi ? Et bien, c'est simple : leur semaine commence avec un Sunday, un dimanche en français et ça, ça c'est génial. Quel bonheur intérieur de se dire qu'on commence la semaine avec un jour de repos ! c'est beaucoup plus motivant et joyeux ! Le petit hic est qu'il faut s'adapter et ne pas décaler les rendez-vous d'une case ... Mais ça vaut franchement le coup, vous ne trouvez pas ?

Moi, je suis conquise et avant de clore ce post, je vous souhaite plein de "things that make you happy to be alive" !!!!

A bientôt !

Keep track of life's special moments and feel inspired by the motivational quotes with this free printable calendar. See more designs and download your favorite 2019 calendar on our blog!



mardi 8 janvier 2019

Vous reprendrez bien un peu de Noël, n'est-ce pas ?

Bien que les guirlandes soient maintenant rangées dans un carton au garage et que Noël ne soit plus d'actualité, j'avais envie de partager avec vous ce que j'avais imaginé pour mes garçons car ce ne sont pas des cadeaux typiquement axés sur cette fête et que peut-être cela vous donnera des idées. Comme d'habitude, c'est à base de récup et de débrouille ! mais ça, vous vous en doutez déjà peut-être si ce n'est pas la première fois que vous vous perdez par ici ...

Mon Grand Asué lit beaucoup, parfois plusieurs livres par semaine, bien qu'il ait des journées bien remplies. Il avait pris l'habitude de noter les références sur des feuilles volantes, qui, portant admirablement bien leur nom, avaient tendance à s'éparpiller et s'égarer. Je trouvais cela un peu dommage car plus tard, cela pourrait lui faire de beaux souvenirs. J'ai donc pensé à un petit carnet relié. C'était la première fois que je me lançais dans une telle affaire et mon appréhension a été à la hauteur de mon excitation !

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Pour m'aider, j'ai essayé de trouver des vidéos. Je me suis inspirée de celle du site de brit-co et de celle de Yeah Cy. Pour les coins, j'ai trouvé l'astuce sur une photo de compte instagram de scrollandinkbookbinding. Ensuite, j'ai fais à ma sauce. Pour imprimer des feuilles avec des lignes, j'avais déniché un site qui permet de faire les quadrillages que l'on souhaite, avec marge, sans marge, petits carreaux de différentes tailles, seyes, ... et à chaque fois, des couleurs que l'on peut changer. Bref, que du bonheur !
J'ai utilisé simplement des feuilles pour l'imprimante, je les ai coupées en deux puis pliées en deux avant de les coudre. Pour le carton : vive les pizzas !!! (c'est une excellente excuse pour les garçons quand ils vont vouloir que je leur en achète une) et pour la couverture : un reste de la toile cirée de la cuisine.
Et ce matin, dans la chambre du principal intéressé, j'ai vu ... j'ai vu ... ce fameux carnet qu'il avait commencé à remplir !!! donc, j'étais super contente.

Pour Petit Asué, j'ai eu autant de difficultés. Peut-être plus d'ailleurs ...
Il est le roi des blagues, il adore les blagues et celles de Carambar sont ses favorites. Il va même jusqu'à ramasser les emballages par terre, au grand désespoir de sa tite môman ! Il y en avait dans le vide-poche de la portière de la voiture, sur son bureau, dans la cuisine, bref trop de partout. Problème ? alors solution : une trousse. Et la voilà :

proprité exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

La récup est partout dans ce projet : extérieur en jean (ancien blouson trop petit mais encore si plein de promesses), doublure en jersey de coton (ancien t-shirt de son grand frère) et boutons faits par M. Asué avec des petits bouts de bois.
Pour le sigle, j'ai retrouvé très simplement le logo sur internet, et je l'ai brodé de mes petites mains. Pour l'attache, il se sert d'un brin de coton qu'il entortille autour du bouton ce qui permet de régler la trousse au fur et à mesure de ses trouvailles. Enfant ravi, maman ravie !
Le hic, c'est qu'elle est déjà presque pleine ...

Le troisième projet m'a beaucoup posé de souci avant la réalisation. Petit Asué souhaitait que son doudou Lapinou ait une écharpe en forme de carotte pour son Noël. J'ai trouvé très charmant de souhaiter un cadeau pour "quelqu'un" d'autre. Dans ma tête, je me suis dit que je trouverai très certainement un modèle sur internet car je n'ai que des bases simples en crochet. J'espérais même une vidéo ... Lors de mes recherches, je retombais à chaque fois sur le modèle de Twinkie Chan qu'elle proposait dans un de ses livres. Alors, j'ai du improviser et voilà ce que cela donne :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

La laine vient de pelotes de brocante. L'une en acrylique orange (un peu carotte pas naturelle ...) que j'ai tricoté en point mousse pour ne pas avoir de devant ou d'arrière. L'autre est en coton plus épais que j'ai fais en tricotin de crochet. Si cela vous intéresse, il y a la vidéo qui explique ce tricotin très facile sur le site PlanetJune.
Je crois que j'ai peiné autant que j'ai adoré la faire, surtout pour les fanes. Et depuis, Lapinou est un lapin doudou des plus heureux !
Toutes ces préparations m'ont permis de vivre l'Avent comme j'avais besoin de le vivre et pour moi, c'était des petits bouts de Noël avant Noël. Un peu comme les petits chocolats des calendriers de l'Avent !

Avant de terminer, j'ai une photo à insérer. M. Asué l'a prise et je la souhaitais ici pour vous offrir une belle année.


A bientôt !!!

mardi 1 janvier 2019

Bienveillance

Je reviens par ici pour quelques mots mais promis, je reviendrais plus longuement quand les enfants reprendront l'école la semaine prochaine. Là, je prendrais le temps de partager avec vous.
Mais pour le moment, je voulais ouvrir un article pour vous souhaiter une bonne année nouvelle. Chaque année, je pense à un mot. Ce mot, je le cherche bien avant la nouvelle année, dès la fin de l'automne d'ailleurs. J'y réfléchis, je sonde à l'intérieur de moi, je me le répète pour ressentir son écho. Pour 2019, "bienveillance" est celui qui résonne le plus.
Je vais tâcher de faire peu mais mieux. Je vais essayer. En attendant, quelques mots d'une petite dame si grande, si grande ...

vendredi 23 novembre 2018

Dernières feuilles d'automne

Je reviens par ici pour faire suite et fin à l'article sur les feuilles en tissu. Cette fois-ci, j'ai dégoté une paire de ciseaux qui coupe et franchement, quel luxe, quel bonheur de découper sans effilocher ! Si j'avais eu plus de temps, je pense que j'aurais continué à faire mes petites feuilles simplement pour le plaisir de découper !

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Pour celles-ci j'ai pris comme gabarit une feuille de bouleau puis après j'ai tenté une feuille de cassis. On dirait presque une feuille d'érable si on ne tient pas compte de la taille, vous ne trouvez pas ?

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

J'ai fais le choix de prendre des feuilles de petite taille car je suis plus à l'aise avec des petits formats et j'avais envie d'une certaine harmonie entre elles, que ce soient dans le choix des couleurs ou de la taille ; bien que je reconnaisse que ce qui fait la beauté de ces feuilles dans la nature, c'est que justement, elles soient différentes aussi en taille ...

Au final, je n'en ai pas fait beaucoup mais je vais mettre dans une boîte mes restes de tissus, mes gabarits en papier et l'année prochaine, je tenterais de m'y remettre un peu plus tôt dans la saison.

Maintenant, je songe déjà aux projets pour Noël car j'ai plein de petites idées pour mes garçons et M. Asué. Je pense aussi à une de nos tantes, à des Anglais qui ont transformé nos galères de vacances en merveilleux moments de partage, et aussi et peut-être surtout à un doudou qui parait-il aimerait avoir une écharpe en carotte sous le sapin ...

Je n'en dit pas plus pour l'instant car je n'ai pas encore commencé. Tout est seulement dans ma tête ou au mieux un peu griffonné sur un bout de papier ...

Avant de finir et pour tenter d'oublier ce black friday où on vend des téléviseurs par lots de deux comme on vendrait des pots de sauce bolognaise ... , je vous mets une petite photo que j'ai prise il y a quelques jours de mon salon.

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

A très bientôt !

mardi 13 novembre 2018

No palm oil

Tout à l'heure, je suis tombée sur une vidéo qui se retrouve interdite en Angleterre et je ne comprends pas pourquoi ...
Moi, je la trouve d'actualité, avec un texte simple et prenant qui plaira aux adultes comme aux enfants. De plus, les dessins sont très beaux et doux.
Je ne comprends pas en quoi elle est jugée "trop politique" et donc non autorisée. Est-ce que c'est pour éviter de se retrouver confronté à sa propre responsabilité ? car il me semble que ce sont les pays occidentaux les plus consommateurs de cette huile de palme et donc, par conséquent, responsables de la destruction de l'habitat de ces singes et de tout leur éco-système abritant aussi de nombreuses autres espèces ? Ces orang-outans sont ce qu'on appelle une espèce parapluie, il me semble.
Alors, je vous invite à cliquer ici pour visionner cette magnifique vidéo, la regarder avec vos enfants, la partager et réfléchir.
A très bientôt !

Je reviens sur cet article pour mettre un lien ici où vous pourrez la visionner avec un sous-titrage en français.
Mais surtout, s'il vous plait, regardez-là en entier, jusqu'au bout ... Merci

figarofr: «Il y a un humain dans ma forêt et je ne sais pas quoi faire», déclare l'orang-outan à la petite fille.
© Capture d'écran YouTube «Il y a un humain dans ma forêt et je ne sais pas quoi faire», déclare l'orang-outan à la petite fille.

jeudi 8 novembre 2018

Des feuilles en automne

Pendant les dernières vacances, j'avais eu l'idée de fabriquer de faux glands pour décorer de vraies branches de chêne et c'est ce que je vous montrais mardi. Mais pendant que je découpais mes petits cercles de tissu, j'ai eu une autre idée : faire de fausses feuilles pour décorer de vrais glands.
Comme je voulais qu'il y ait cohérence entre mes deux projets, j'ai fais en sorte d'utiliser les mêmes tissus même si j'ai rajouté du jean couleur rouille pour les feuilles.

Le projet des glands était très "ludique" à réaliser mais la satisfaction que j'en retirais n'était pas complète car j'avais fais un peu le mouton : je m'étais "appropriée" une idée qui circulait sur le net.

Tandis que là, pour mes petites feuilles, je me suis éclatée à concrétiser une idée qui voletait dans ma caboche. J'adore ce moment où une image "finie" de ce que je veux faire m’apparaît et que je dois imaginer le processus en inverse pour en arriver à cette image. Quel tissu choisir ? du fin, du épais, du qui s'effiloche pas trop vite ? oui mais quoi encore ? la couleur ? ah oui, c'est important, parce qu'il faut que ça aille avec les glands, et puis il faut que ça marche avec la saison, et que ça se coordonne aussi avec les fils ; et le fil ? il faut le ménager ce fil, car les bobines dégotées dans les brocantes, elles sont plutôt rares ; et quelle grosseur ? et puis quel point aussi ? pour faire du volume, pour de la discrétion ? et aussi, il faut penser à l'arrière qui se verra ! et le ciseau ? il ne faut pas l'oublier celui-là non plus, il n'est pas très affûté alors ce serait dommage de tout gâcher parce qu'il préfère effilocher sur les trois quarts de la lame plutôt que de découper délicatement ...
Quelles questions existentielles, n'est-ce pas ? Certains se posent des questions métaphysiques, moi elles sont plus pragmatiques, mais je suis sûre que dans mes moments de réflexion je peux paraître aussi concentrée que ceux qui cherchent des réponses concernant l'existence de l'univers !!!

Alors voici le résultats de mes pérégrinations imaginatives :
le recto d'abord :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

... et le verso ensuite :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Pour la forme, j'ai simplement reporté sur une feuille de papier les contours d'une petite feuille de notre chêne. J'ai commencé hier une autre feuille, cette fois-ci de bouleau et j'ai aussi préparé un gabarit pour une de groseillier. J'espère les réussir et pouvoir vous les montrer dans les jours qui viennent.

Mais je bloque sur un truc : qu'en faire après ? une guirlande ? pourquoi pas ... les coller sur une jolie branche d'arbre ? mais garder une déco automnale le reste de l'année ne me dit pas grand chose ... Les suspendre à cette fameuse branche ? oui, mais ça fait un peu bizarre, des glands et des feuilles qui pendouillent ...
Je sèche un peu, me disant que si ces idées ne me satisfont pas totalement, c'est que ce ne sont pas les bonnes et que peut-être pour l'année prochaine, je serais plus inspirée pour les mettre en valeur. Tant que je n'ai pas le déclic, je vais continuer à faire d'autres feuilles ...

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

En attendant de trouver des réponses, je vous souhaite une belle après-midi, à regarder virevolter les feuilles d'or et de cuivre.
A bientôt !!!

mardi 6 novembre 2018

Pour ne pas "glander" ...

... et pour continuer à utiliser les t-shirts trop petits de mes garçons, j'ai eu l'idée de ceci :

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Bon, je vous l'accorde, le jeu de mots du titre n'est pas très poétique, mais difficile d'être attrayant en parlant de gland ou de cupule n'est-ce pas ?

J'ai vu cette idée à de nombreuses reprises sur Pinterest et c'est très simple et rapide à faire. Pas besoin d'être couturière, il faut juste du fil pas forcément dans le ton du tissu car il ne se verra pas, une aiguille bien sûr, de la ouate mais du coton fera aussi bien l'affaire et des restes de tissu. Pour ma part, c'est des bouts de manches de t-shirts en jersey de coton et j'ai utilisé le côté envers pour deux raisons : la première est que les points de jersey étaient plus discrets et la seconde est que les couleurs étaient un peu plus éclatantes (vieux t-shirts oblige ...).

Je ne sais pas si cela pourrait vous aider si vous décidez de vous lancer dans cette petite couture, mais  je me suis rendue compte qu'il fallait couper un cercle environ 3 fois plus grand que celui de la cupule. Après, il suffit de faire des petits points avant tout autour, glisser de la ouate avant de resserrer les fils (quitte à refaire des points pour rejoindre les bords opposés), faire un nœud et glisser dans la cupule. Vous pouvez mettre un petit point de colle liquide au fond pour que le faux-gland ne tombe pas.

Si vous souhaitez coller sur des branches, c'est à dire cupule ou tige de gland sur le bois de la branche, il serait préférable d'utiliser de la colle forte car la simple colle liquide n'est pas assez puissante et j'ai perdu patience à cette étape-là. Donc, mea culpa car sur les photos, j'ai simplement poser mes cupules : je n'avais pas M. Asué et sa glu pour finir mon projet et plus de patience en stock !
propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

propriété exclusive de www.assisesuruneetagere.blogspot.com

Je me suis lancée aussi dans des feuilles toujours avec des petits bouts de tissu et je vais essayer de vous mettre un petit article jeudi.

Avant de terminer et d'aller faire un peu de cuisine, j'ai une petite question : Pourquoi aime-t-on tant l'automne ? est-ce pour ses couleurs sublimes ? tout simplement, ou est-ce que cette préférence pour l'automne est exacerbée par l'instinct de profiter avant la fin (la fin de la chaleur, du soleil, de la lumière ...) ? Je veux dire par là : est-ce qu'on aimerait autant cette saison si elle n'était pas juste avant l'hiver ? Est-ce qu'elle ne nous semblerait pas un peu plus fade si elle se trouvait avant l'été par exemple ?

Sur ce, à très bientôt ! et si vous n'avez pas de réponse à m'offrir, c'est pas grave, allons simplement danser sous les feuilles qui virevoltent !